Adapter les antennes collectives de télévision aux besoins des locataires et copropriétaires

La concurrence des différents modes de réception des programmes de télévision oblige les antennistes à s’adapter pour répondre aux attentes des locataires des logements sociaux et des copropriétés.

La Sogire, filiale de Dalkia, installée à Rouen, dirigée par Olivier Haegeman, l’a rapidement compris. Pour plus de 225 000 logements sous contrat de maintenance des antennes collectives de télévision, dans une zone géographique d’interventions allant de Cherbourg à Laon, en passant par Lille, Melun, Rouen et Gennevilliers… c’est une solution triple play avec services associés, architecturée par Olivier Haegeman lui même, qui est préconisée.

Comment ça marche ?

Concrètement, l’antenne collective de télévision distribue les chaînes de la Télévision Numérique Terrestre et/ou d’une offre satellite, et une offre de téléphonie illimitée assure appels entrants/sortants  (entre 8 et 100 Mo de bande passante) et des services associés. Via la box TV, les locataires consultent leur consommation électrique, leur consommation de chauffage (conformément à la RT 2012), dialoguent avec leur bailleur ou échangent avec leurs voisins. Le tout, pour quelques euros par mois.

L’idée est séduisante. Il n’est donc pas surprenant que plusieurs bailleurs soient intéressés. Sogire compte installer plusieurs centaines de logements avant la fin d’année et plusieurs milliers en 2019.

L’antenne TV collective au coeur du système

Cédric Davy. Photo : CP

Au-delà de la Sogire, au niveau national, « notre offre s’appuie sur quatre partenaires de référence, explique Cédric Davy, promoteur de la solution. Il s’agit tout d’abord du groupe italien Fracarro qui a développé une offre triple play à destination des locataires des logements sociaux et des copropriétés associant l’antenne collective (TNT ou satellite). La partie téléphonie est confiée à Comcable, un opérateur  télécom présent sur les RIP (Réseaux d’Initiatives Publiques). De son côté, ZTE fournit les infrastructures réseaux et, enfin,  le Hub Numérique de La Poste assure la gestion des solutions connectées.

« Il s’agit d’utiliser les millions de logements raccordés à des antennes collectives de télévision, poursuit Cédric Davy, de cette manière, le marché de la TNT « hertzienne » est renforcé par les nouveaux services apportés. Fracarro est le seul acteur du marché de la réception télévision à proposer une telle offre. Les antennistes vont pouvoir maintenir leur marché des antennes collectives de télévision. Ces installations avec services associés vont dans le sens de l’histoire. Elles donnent accès à des subventions, elles sont une porte d’entrée en direction du maintien des personnes âgées à domicile et permettent la régulation des consommations d’énergie. L’antenne collective de télévision devient un acteur du développement durable ! », conclut Cédric Davy.

Partagez sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *