Hospitality : l’enceinte connectée, un hôte à l’écoute du client

Puisque le client doit se sentir comme chez lui, l’enceinte à commande vocale, qui se répand à toute vitesse dans les foyers, pourrait devenir le nouvel hôte à la mode dans les chambres d’hôtel.

Lors des salons ISE en 2017 et 2018, JBL, marque de Harman (propriété de Samsung) avait organisé la démonstration d’une enceinte de chevet, adossée au cloud Watson d’IBM.

A la clé : les habituels services pratiques que l’on attend d’un tel objet (consultation de la météo et on en passe), le contrôle domotique de la chambre (chauffage/climatisation, éclairage…) et également la possibilité de contacter le service de chambre, imagine-t-on. Cette enceinte étant capable de comprendre sept langues, dont le français, d’aucuns estiment qu’elle peut faire tomber la barrière de la langue. A l’origine du concept, les GAFA ne pouvaient s’en laisser compter.

Ainsi Amazon a-t-il annoncé en juin dernier que des enceintes Echo (et l’indissociable Alexa) sont en cours de test dans deux hôtels Marriott aux Etats-Unis. S’inscrivant dans un cadre purement B2B, cette suite d’applications « Alexa for hospitality » comprend notamment la lecture musicale, l’appel du service de chambre et le contrôle domotique, le cas échéant. Amazon se veut rassurant et précise que les établissements ne peuvent écouter les conversations.

L’enceinte connectée JBL edge device en démonstration à l’ISE 2017. Photo : PG


Partagez sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *