A Lille, la première étape du Grand Circuit des Intégrateurs Électriciens fait le plein

Hier, à Lille, plus d’une centaine d’intégrateurs a répondu présent pour  la première étape du Grand Circuit 2018 des intégrateurs électriciens.

Plusieurs conférences ont réuni acteurs régionaux du bâtiment et maîtres d’ouvrages afin de les informer sur les dernières réglementations, règles de l’art et innovations.  Parmi celles-ci, l’intervention remarquée d’Emmanuel Ballandras, directeur partenariats et relations extérieures chez Legrand,  a mis en avant le rôle central de l’intégrateur « pourvoyeur de nouveaux services » aussi bien dans le Smart Home que le Smart Building. Il a par ailleurs insisté sur la notion fondamentale d’usage en matière d’objets connectés et celle d’ouverture (d’interopérabilité), qui conditionnent le développement de ce marché.

De son côté Christophe Kermarrec, d’Infractive, distributeur à forte valeur ajoutée spécialisé dans les transmissions télécoms par fibre optique a notamment rappelé l’impérative nécessité pour les entreprises de bien former leurs techniciens. C’est un impératif lié, entre autre, à la technologie de la fibre optique, « les bonnes pratiques en matière de fibre optique sont différentes de celles du cuivre ! Assène Christophe Kermarrec. « Si, par exemple, la fibre est, contrairement au cuivre, totalement insensible aux perturbations électromagnétiques ou radioélectriques, en revanche, elle est très fragile peut casser si elle est trop « coudée » ou si elle subit une traction trop forte ».

En marge du programme de conférences, le Grand Circuit des Intégrateurs Electriciens, dont Smart Intégrations Mag est partenaire, est aussi un moment convivial de réseautage. Cette année, le thème retenu est « L’impact des courants faibles, de la sécurisation des réseaux et du BIM sur la filière électrique ».

La prochaine étape aura lieu à Bordeaux le 7 juin prochain. L’Inscription est gratuite, mais obligatoire : https://www.infoelectricien.com/grand-circuit-ie

Intervention remarquée d’Emmanuel Ballandras (Legrand) sur la notion fondamentale d’usage en matière d’objets connectés et celle d’ouverture, qui conditionnent le développement de ce marché. Photo : BR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *