Outil collaboratif : Tamashare, la collaboration « as a service »

Les éditeurs de logiciels collaboratifs, attentifs au succès de l’écran numérique interactif, commencent à déployer des versions adaptées aux spécificités de cette tablette géante.

Auteur du logiciel Tamashare, la jeune société bordelaise Tamaplace s’est également tournée vers ces grandes surfaces d’affichage. « Au début, nous étions concentrés sur le travail distant sur PC, explique Yannick Brudieux, PDG et cofondateur. Mais Tamashare est sublimé sur un écran interactif. » Ce logiciel fait partie des plus originaux et complets du moment et met l’accent sur la convivialité et la confidentialité. « Tamashare évoque une table dans une salle de réunion autour de laquelle tout le monde s’assoit, poursuit-il. Les participants téléchargent l’application et se rejoignent dans une salle virtuelle. Mais chacun conserve son point de vue.

Si l’on discute d’un appel d’offres par exemple, les nombreux documents à traiter n’intéressent pas tout le monde. Le principe de streaming de pair à pair qu’exploite Tamashare élimine le stockage dans le cloud et les flux sont chiffrés. Quelles que soient les performances du réseau, même à distance, l’usage reste instantané donc spontané, du fait que la bande passante employée soit deux fois moindre que celle d’un Skype. »

Au programme : partage de documents, d’écran ou d’applications, annotations, tableau blanc, post-its, visioconférence en WebRTC, etc. Tamashare, disponible à la demande, fonctionne sur Windows, MacOS et Linux et s’apprête à débarquer sur iOS et Androïd.

Yannick Brudieux, PDG et cofondateur de Tamaplace (troisième à partir de la droite) et son équipe.

Tamashare est commercialisé comme un service, à partir de 9 € HT/mois pour quatre utilisateurs.  www.tamaplace.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *