Panasonic dévoile sa nouvelle technologie de reconnaissance faciale

Panasonic a choisi le salon IFSEC 2018 pour annoncer le lancement européen de sa nouvelle technologie de reconnaissance faciale en apprentissage évolué.

Le serveur de reconnaissance faciale « Face Server » de Panasonic permet de reconnaître des visages difficilement identifiables grâce à  sa technologie de reconnaissance faciale, tels que des visages capturés de profil à un angle de 45 degrés ou capturés à un angle vertical de 30 degrés (de haut ou de bas) ainsi que des visages partiellement cachés par des lunettes de soleil ou des masques, par exemple.

Combinée à une caméra de la gamme iPro Extreme de Panasonic, la technologie « Face Server » utilise le mode « iA » (intelligent Auto) et la fonction « Best Shot » (meilleure capture). Cela permet à la caméra d’ajuster automatiquement ses paramètres afin de capturer les meilleures images possibles. Grâce à la fonction iA, l’analyse des images se fait sur la caméra plutôt que sur le serveur. Ainsi, seules les meilleures images sont envoyées, réduisant la charge de travail du serveur et du réseau ainsi que le coût total du système.

Développée en collaboration avec l’Université Nationale de Singapour, cette nouvelle technologie offre une capacité maximale de traitement en temps réel de 20 caméras par serveur et peut effectuer des recherches à grande vitesse parmi 30 000 visages enregistrés.

Le système de reconnaissance faciale de Panasonic, ici en fonction dans un aéroport japonais, permet de rationaliser les procédures de contrôle de manière simple et sûre. Photo : Panasonic

La technologie « Face Server » change les règles du jeu en matière de précision de détection. Non seulement le système garantit une précision de plus de 90 % dans le cas de visages partiellement cachés par des lunettes de soleil ou des masques, mais il reconnaît également des visages à partir de photographies vieilles de 10 ans,” précise Gerard Figols, Category Manager chez Panasonic Security. Après une phase de test de trois ans, la plateforme est maintenant utilisée à l’aéroport Haneda de Tokyo, où elle a remplacé la reconnaissance des empreintes digitales lors du contrôle des passeports.

Photo d’ouverture : stand Panasonic à l’IFSEC 2018 à Londres. Photo : B. Ribeiro

Partagez sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *