Smart Home – Auchan, Leroy Merlin, Boulanger : Enki joue l’ouverture et l’interopérabilité

Une passerelle physique vient enrichir les fonctionnalités de l’application Enki de Leroy Merlin désormais proposée par Boulanger et Auchan. Ces enseignes parient sur le « faites-le vous-même » avec l’assistance de vendeurs spécialement formés mais aussi de plusieurs milliers d’installateurs partenaires.

Lancée comme application universelle gratuite en 2017, Enki devient aussi une passerelle physique (révélée au dernier CES) ouverte à encore plus de marques et d’objets connectés. Cette solution développée à l’initiative de Leroy Merlin prend de nouvelles dimensions en faisant son apparition dans deux autres enseignes majeures détenues par la famille Mulliez – Auchan Retail et Boulanger –  et en associant de nouveaux fabricants qui seront au nombre de 35 d’ici la fin de l’année. Ainsi, depuis le mois de mai, les trois enseignes proposent un catalogue de 200 références couvrant presque tous les domaines de la maison ou de l’appartement connectés, présentées en fonctionnement dans des « corners » ou des répliques de trois pièces spécialement construites dans plus de 900 points de vente. L’offensive est majeure et doit se propager encore davantage avec plus de produits agréés – de marques propres notamment – mais aussi des services payants « pour accompagner les consommateurs vers de nouveaux usages » qui s’appuieront sur l’intelligence artificielle. D’autres enseignes pourraient également se joindre au trio comme par exemple Décathlon, déjà très présent dans le domaine du bien-être connecté.

Une box multi-protocoles

Conçue par Leroy Merlin mais fabriquée à l’étranger, la box a un aspect original – un cube évidé en son centre – mais elle se caractérise surtout par son ouverture protocolaire – Wi-Fi, ZigBee, EnOcean, Bluetooth, 433 MHz DiO, avec des extensions possibles –, un bon niveau de protection électrique grâce à sa batterie embarquée, un stockage des données en local (les informations qui doivent nécessairement être stockées dans le cloud sont anonymisées, affirme-t-on) et une liaison radio bas débit LoRa en secours. L’un des points forts de Enki, c’est l’agrégation d’applications dans des scénarios pré-établis ou faciles à construire, une démarche qui va au-delà de ce que fait IFTTT commente Pierre-Yves Hadengue, en charge du développement du produit chez Leroy Merlin.

> LIRE AUSSI Leroy-Merlin déploie Enki dans une maison témoin

L’application mobile sous Androïd ou iOS demeure la principale interface de commande de l’installation qui pourra aussi être pilotée localement par des boutons sans fil de marque Enki, NodOn ou autres. L’intégration d’assistants vocaux comme les enceintes connectées Google Home ou Alexa est annoncée pour l’été mais des alternatives aux GAFAM ne sont pas à exclure.

La compatibilité avec Google Home et Alexa d’Amazon est annoncée pour l’été mais des solutions alternatives ne sont pas exclues. Photo : Enki

Sensibilisation et accompagnement

Le programme Enki est piloté par une équipe de 60 personnes issues des trois enseignes. Un vaste programme de formation des vendeurs a également été initié pour accompagner la réflexion et la décision des acheteurs. Sessions dans les magasins pour les référents Enki, MOOC (plateforme vidéo à la demande), tutoriels disponibles sur smartphone sont déployés pour permettre aux collaborateurs de répondre aux sollicitations des clients en magasin, sur les réseaux sociaux et les plateformes communautaires. De son côté, Leroy Merlin mobilise ses partenaires installateurs qui accompagnent déjà certains clients de l’enseigne GSB dans leur projets. Ce réseau national regroupe 4200 spécialistes dans tous les corps de métier (électriciens, carreleurs, menuisiers, plombiers, chauffagistes…) et réalise environ 100 000 chantiers par an. Leroy Merlin recrute d’ailleurs en permanence de nouvelles entreprises partenaires et demande à ses clients de signaler et recommander les artisans et TPE qui seraient intéressés. Auchan annonce de son côté 320 techniciens répartis dans l’Hexagone capables d’installer du matériel électroménager, audiovisuel, réception TNT et satellite, et informatique et d’accompagner le client « dans l’appréhension des nouvelles technologies ». Boulanger fait de même. Pour sa part, la marque Enki annonce une mise en service de la box (109 €) et des objets associés à partir de 88 €.

Menace ou accélérateur

L’initiative Enki et la puissance de ses promoteurs peuvent être perçus comme une menace par certains installateurs indépendants mais il faut raisonner avant de s’enflammer. L’annonce est bénéfique pour le marché du Smart Home car c’est un signal fort de démocratisation accompagnée d’un message d’interopérabilité bienvenu, avec en prime une interface de commande unique pour toutes les fonctions. Ce programme offre aussi l’opportunité d’associer une démarche d’achat impulsif à une problématique d’intégration qui permet au professionnel de rester dans la boucle. Un schéma vertueux qui prendra de l’importance à partir du moment où certaines solutions comme les alarmes ont besoin d’installateurs agréés pour être reconnues par les assurances. Sans perdre également de vue le développement de la télémaintenance de l’électroménager qui se profile à l’horizon. D’autres domaines de prestations de services comme l’aide aux personnes par le biais de capteurs connectés ne laissent pas non plus les promoteurs d’Enki dans l’indifférence. C’est donc une affaire à suivre d’autant qu’elle peut provoquer quelques répliques intéressantes.

Rédaction : Philippe Pélaprat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *