Smart Intégrations Mag Nº 24

15.00 € - 20.00 € (tax incl.)

Découvrez le vingt quatrième numéro du magazine papier de SMART INTÉGRATIONS MAG

Categorized in
Variation
Quantity

 Smart Intégrations Mag Nº24 est paru!

Retrouvez votre magazine professionnel SMART INTEGRATIONS MAG, avec son analyse synthétique sur tous les secteurs d’activité, nouveaux produits, technologies, distribution, qui composent l’univers numérique du résidentiel et du tertiaire connectés, est l’outil de référence pour les intégrateurs, domoticiens, électriciens, responsables de bureaux d’étude et d’architectes, collectivités, bailleurs sociaux et privés, donneurs d’ordre, réseaux de distribution (traditionnel, GSB, GSS), etc…

Au sommaire du numéro 24, notre rédaction vous propose:

MAGAZINE
– Editorial
– Sommaire
– Actus Evènement : SBA, un nouveau manifeste pour les bâtiments connectés
– Actus Business
– Actus Salon : IT Partners, la convergence en marche
– Actus Salons : ISH, la numérisation à toutes les étapes
– Entretien avec Jean-Michel Texier, président du groupe Convergence

DOSSIER : ASSISTANCE A L’AUTONOMIE : ADAPTER & SECURISER LES LIEUX DE VIE
– Hébergement adapté : des expérimentaitons tous azimuts
– Silver Technologies : la connectivité pour réduire la dépendance

AUDIOVISUEL
– Actus secteur
– Produits Pro : Zooms sur … Fagor, NEC et Televes
– Produit Pro : Zoom sur… Polycom
– Résidentiel : Zooms sur… SIM2, Sennheiser et Loewe
– Résidentiel : Zooms sur… Future Automation, Yamaha et Sonos
– Entretien avec Emmanuelle Tellier, directrice commerciale international d’Ikusi Multimedia
– Marché : HST et New’EE, du bien-être sonore pour les seniors
– Zoom sur Technosens, affichage dynamique pour maisons de retraite
– Bande passante, HDBaseT emprunte l’autoroute de l’IP

SURETE/SECURITE
– Actus Secteur et produits
– Produits Pro : Zooms sur… Western Digital, Axis et Mobotix
– Marché : la sécurité dans les établissements hospitaliers
– Résidentiel : Zoom sur Diagral, e-One se connecte au Smart Home
– Marché : Hanwha Techwin, des produits plus performants, des distributeurs et des clients choyés

RESEAUX
– Actus Secteur
– Résidentiel : Zooms sur…Netgear, D-Link, Western Digital et Linksys
– Produits Pro : Zooms sur … D-Link, Aerohive Networks et Starleaf

SMART HOME & BUILDING
– Actus Secteur
– Actus produits et solutions
– Zooms sur ABB et Theben
– Réalisation : « Papyloft » de Rouhling, smart béguinage pour mineurs à la retraite

METIERS
– Actus secteur
– Actualités des réseaux de distribution
– Outillage connecté, de la traçabilité à l’interaction fonctionnelle
– La chronique de Bruno – Avez-vous vraiment besoin d’un contrat de maintenance formel après tout ?
– Agenda des Salons et évènements

EDITO

Virtualisation et dépendance

Comme chaque année, Stéphane Richard, PDG d’Orange a convié la presse et les partenaires de l’opérateur historique à sa grand-messe technologique baptisée Show Hello. Sur la scène de la salle Pleyel, il ne nous a pas joué du piano (il l’a fait dans d’autres circonstances) mais a présenté les innovations du groupe à grand renfort d’effets lumineux et d’accompagnements vocaux clamés par une trentaine de chanteurs danseurs.

Du grand spectacle certes mais quoi de neuf ? A part le lancement attendu d’Orange Bank qui est loin d’être anodin, l’opérateur a annoncé la virtualisation prochaine de ses Box ADSL et optique, résidentielles comme professionnelles. Qu’est-ce à dire ? Le duo modem et décodeur TV va cesser d’évoluer pour devenir le simple moyen d’accès à des fonctions intelligentes hébergées dans le cloud. Avantage : plus besoin de changer le matériel pour mettre à jour l’offre que l’on pourra modifier en ligne et pourquoi pas à la demande. Cette migration technologique est d’ailleurs loin d’être unique car elle affecte, ou va affecter prochainement, beaucoup d’infrastructures de télécommunication, à commencer par les réseaux mobiles.

Cette orientation vers le cloud est accentuée par d’autres annonces faites au Hello Show dont celle concernant le lancement de Djingo, l’assistant virtuel qui se commande à la voix et permettra de naviguer non seulement dans le menu du service de télévision d’Orange mais également de piloter la maison connectée. Ce concurrent d’Echo d’Amazon ou de Google Home fonctionne grâce à l’intelligence artificielle résidant elle aussi dans le cloud d’Orange.

Mais l’opérateur a d’autres moyens de commande dans son sac dont le Live Button, interface tactile que l’on peut programmer pour effectuer des actions récurrentes dont l’acquittement est notifié par un son, une vibration ou un clignotement lumineux. Enfin, dernier élément de cette stratégie centrée sur le cloud et le réseau : la sécurité. End User Malware Alerting, un service conçu par la branche cyberdéfense du groupe devrait mieux protéger les clients des sites bancaires et de e-commerce contre des risques de fraude et les logiciels malveillants qui visent à dérober des données personnelles. C’est une première étape et l’on peut espérer voir cette préoccupation sécuritaire prendre de l’ampleur et étendre sa protection à tous les terminaux et objets connectés de la maison pourtant très absents du Hello Show.

Que penser de toutes ces annonces ? Les opérateurs de télécommunications jouent gros dans cette affaire car ils ont en face d’eux des acteurs – les GAFA – qui développent des stratégies de connectivité très agressives et qui ont de plus la particularité d’utiliser des réseaux qui ne leur appartiennent pas et dont ils ne supportent que très peu le coût. Tous leurs investissements vont dans leurs data centers où résident leur cloud, leurs algorithmes et leur intelligence artificielle. Orange et ses confrères doivent donc impérativement se mettre au niveau en déployant des services comparables ou supérieurs, notamment dans l’univers du smart home. Inconvénient, dans les deux cas, les clients deviennent de plus en plus dépendants de leurs fournisseurs de services qui, s’ils ne font pas payer d’abonnement supplémentaire, sont en capacité d’exploiter leurs données personnelles à des fins commerciales. Difficile également de changer de fournisseur aussi facilement que d’opérateur mobile.

Quoi qu’il en soit, Orange n’a pas fait cette fois d’annonce concernant la maison connectée et ne semble pas pour l’instant se faire déborder sur le sujet par ses concurrents nationaux. Ne serait-ce plus d’actualité ?

Patrice de Goy – Philippe Pélaprat

0 0items

Your shopping cart is empty.

Items/Products added to Cart will show here.