Tag Archives: Antennes

Avenir de la TNT remis en cause : Mounir Mahjoubi se veut rassurant

En mars 2018, les propos du président de l’ARCEP (depuis renouvelés), enterrant la TNT, avaient suscité de vives réactions de la part des professionnels du secteur. Dans sa réponse à un courrier de l’ANITEC, le Secrétaire d’Etat se veut rassurant.

Cédric Davy notamment, qui en 1995 avait lutté contre les lobbies voulant interdire les paraboles, était monté le premier au créneau vite suivi par l’ANITEC (Alliance Nationale des Intégrateurs de Technologies Connectées Sécurisées et Pilotées).

Thierry Beau : nouveau directeur général de Triax France

Triax, spécialiste des solutions de réception et distribution de signaux de télévision, audio, vidéo et de données numériques, annonce la nomination de Thierry Beau au poste de directeur général France.

Avec le développement de l’IP, les fabricants et fournisseurs de solutions dédiées à la réception et à la distribution du signal TV ne se contentent plus de proposer des antennes hertziennes ou paraboliques et des têtes de stations de réception.

Fracarro : Elika Pro, une astucieuse antenne TNT avec visée LED

L’entreprise vénitienne a créé une antenne équipée d’un astucieux système de visée simplifiée, qui signale la position optimale à l’aide d’une LED.

Fracarro commercialise depuis peu une antenne TNT, baptisée Elika Pro, particulièrement novatrice dans un domaine, où il faut bien le dire, les véritables innovations sont devenues rares. Pour positionner cette antenne UHF hélicoïdales, brevetée par Fracarro, il faut tout

Vers la fin programmée de la TNT ? l’Anitec réagit

L’Etat souhaite-t-il la mort de la réception TNT ? C’est en tout cas ce que suggère, sans préciser d’échéance, le président de l’ARCEP (l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes).

L’ANiTEC (Alliance Nationale des Intégrateurs de TEChnologies connectées) a réagi à cette annonce en adressant un courrier à Mounir Mahjoubi, secrétaire d’état chargé de l’industrie, du numérique et de l’innovation. Philippe Blin, président de l’ANITEC, s’explique sur cette vidéo, réalisée lors de l’étape lilloise du Grand Circuit des Intégrateurs Electriciens.

Remise en cause de l’avenir de la TNT, l’ANITEC interpelle Mounir Mahjoubi

L’ANITEC interpelle Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat chargé de l’industrie, du numérique et de l’innovation, sur les propos du président de l’ARCEP, Sébastien Soriano, dans son interview du 2 mars à Contexte, sur sa vision de la régulation de l’audiovisuel à l’heure du numérique.

La sortie du président de l’Autorité des télécoms envisageant à terme, la mort de la diffusion par voie hertzienne de la télévision, avait déjà suscité de vives réactions. Dans cette interview, Sébastien Soriano interpelle l’Etat afin qu’il clarifie la situation.

L’avenir de la TNT remis en cause ? Les professionnels voient rouge

Les propos du président de l’Arcep, enterrant la TNT, suscitent de vives réactions de la part des professionnels du secteur. Cédric Davy, qui en 1995 avait lutté contre les lobbies voulant interdire les paraboles, monte au créneau.

Dans un entretien à contexte.com, Sébastien Soriano, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) prévoit, à terme, la mort de la diffusion par voie hertzienne de la télévision. « L’avenir, ce n’est pas la TNT », lâche-t-il, et d’ajouter

La course aux antennes râteaux pour rattraper TF1

L’arrêt de la diffusion des chaînes de TF1 par Canal+ impacte plusieurs millions de téléspectateurs.  En colère ou désabusés, ils sont de plus en plus nombreux à chercher une solution de secours auprès des antennistes.

« Depuis vendredi, les appels téléphoniques ne concernent quasiment que ce sujet », explique Sylvie Bergeret, gérante de Bergeret Diffusion, grossiste en courant faible implanté à Seichamps à proximité de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

La TNT en UHD ?

Le programme de travail du CSA paru en février 2018 et intitulé « Moderniser la plateforme TNT » évoque plusieurs axes de réflexion et fixe comme première échéance de son agenda les Jeux Olympiques de 2024.

Le document qui prend en compte les 27 contributions produites par des acteurs de référence du PAF, évoque trois chantiers technique, réglementaire et de mise en œuvre.